Comment bien choisir son blush ?

5 astuces pour appliquer son blush comme une pro

1. Qu’il soit en poudre, en crème ou liquide, la première règle d’or pour l’application du blush est de commencer par en appliquer très peu. Mieux vaut travailler le produit au maximum puis en ajouter au besoin, que trop en mettre, car il est plus compliqué de l’atténuer ensuite. 

2. Prélever un peu de matière. Si le blush est poudre, éliminer l’excédent sur le pinceau en tapotant (sur le couvercle par exemple).

3. Appliquer selon le rendu voulu :

Pour un effet “bonne mine” naturel : sur le centre de la pommette en rond, par mouvements circulaires doux au pinceau, ou directement au doigt pour un blush en crème. Si la teinte est pêche/abricotée, appliquer un soupçon sur l’arête du nez pour encore plus de naturel. 

Pour un effet plus structuré : entre la pommette et le creux, en allongeant la forme.

*En cas de rougeurs localisées au niveau du nez et des joues, appliquer le blush sans trop s’approcher du nez pour éviter de faire ressortir les rougeurs.

4. Fondre la matière par tapotements ou petits mouvements circulaires. Pour une finition parfaite, utiliser un pinceau fond de teint ou celui de votre correcteur afin d’adoucir les contours. Plus la matière est travaillée, plus le rendu est naturel.  

5. Pour un look lumineux et naturel, ajouter un peu d'enlumineur au doigt ou au pinceau, vers le haut de la pommette, voire dégradé subtilement jusqu’aux tempes.

Notre sélection selon votre carnation 

J'ai la peau... Je cherche un fini en transparence Je cherche un fini vibrant

Très claire

Un rose guimauve léger

Un corail bonne mine 

Claire à médium

Un rose pêche irisé subtil

Un nude plus chaud

Médium à mate

Un bois de rose vintage 

Un corail chaud et lumineux

Noire

Un bordeaux profond

Un rouge coquelicot 

J'ai la peau très claire

Je cherche un fini en transparence Je cherche un fini vibrant

Un rose guimauve

Multi-stick, Ilia
 

Un corail bonne mine

Lip2Cheek, RMS
 

J'ai la peau claire à médium

Je cherche un fini en transparence Je cherche un fini vibrant

Un rose pêche irisé

Cream Blush, KW
 

Un nude plus chaud

Color Haze, Ilia
 

J'ai la peau médium à mate

Je cherche un fini en transparence Je cherche un fini vibrant

Un bois de rose vintage

Multi-stick, Ilia
 

Un corail chaud 

Cream Blush, KW
 

J'ai la peau noire

Je cherche un fini en transparence Je cherche un fini vibrant

Un bordeaux profond

Multi-stick, Ilia
 

Un rouge coquelicot

Cream Blush, KW
 

En poudre, en crème ou liquide… quel blush choisir ?

Le blush en poudre pour un fini satiné 

Universel, il s’applique au pinceau et convient à toutes les peaux sans exception. Il est idéal si on souhaite un fini satiné sans être trop brillant. Il peut donc constituer une bonne option pour une peau mixte à grasse qui craint les brillances, et s’applique assez facilement.

Le blush en crème pour un fini « glowy »

Excellent atout des peaux déshydratées parce qu’il contient souvent des huiles végétales ou encore de la cire d’abeille, ce produit peut constituer un véritable soin. Son application est très intuitive, au doigt comme au pinceau, et fusionne avec la peau. Il a pour avantage d’être aussi utilisable sur les lèvres et sur les yeux.

Le blush liquide pour un fini glowy ou mat

Son fini varie énormément selon la référence utilisée. Souvent beaucoup plus pigmenté, il faut savoir bien le doser et surtout, le travailler assez vite car il pénètre très rapidement. Pour cette raison, on préfère le réserver aux plus habituées, même s’il a pour avantage d’avoir une excellente tenue dans la journée. 

Oups, j’ai appliqué trop de blush…

On peut corriger le tir en repassant sur la zone concernée à l’aide son pinceau fond de teint, d’une éponge ou d’un beauty blender (idéalement, s’il y a encore un peu de fond de teint dessus), afin de fondre au maximum la matière.

J’ai des rougeurs et/ou des petits boutons, puis-je utiliser du blush sans les faire ressortir ?

Ne vous interdisez pas le blush, ce serait trop dommage de ne pas ajouter ce petit supplément « bonne mine » ! Ne bannissez pas non plus les teintes rosées : si vous avez bien travaillé votre teint au préalable et camouflé à l’aide d’un concealer ce que vous souhaitez masquer, un soupçon de rosé ne dénotera pas. Si vous craignez tout de même que les rougeurs ne ressortent, misez sur une teinte pêche/abricotée. Nous déconseillons cependant les teintes trop orangées : trop éloignées de votre carnation, elles ne donneront pas un rendu très naturel…

Le saviez-vous ?

Les blushs roses conviennent en réalité à toutes les carnations : il suffit juste de trouver la bonne nuance. Un bois de rose pour des teintes claires à médium, un rose plus foncé tirant sur le violet (voir flashy) pour des carnations medium, mates à noires.