On a testé pour vous : les produits cultes Herbivore

Dossiers beauté

On a testé pour vous : les produits cultes Herbivore

L’interview d’Alex Kummerow, fondateur d’Herbivore

Pourquoi nous méritons tou te·s un massage de temps en temps

Lifestyle

Pourquoi nous méritons tou te·s un massage de temps en temps

Parce que réduire le succès d’Herbivore à la simple esthétique de ses flacons colorés serait franchement réducteur, on a donné la parole à Alex Kummerow, l’un des fondateurs d’Herbivore. Alors, si vous avez envie d’entendre parler de recettes de savon maison, d’histoire d’amour... mais aussi de justice sociale et de durabilité, on vous conseille de lire la suite :-)

Bonjour Alex ! Racontez-nous, comment est née l’idée de lancer votre propre marque ? 

En 2011, cela faisait 2 ans que Julia et moi étions ensemble. Et l’une des choses qui nous a toujours unis, c’est le plaisir de créer. La créativité a toujours été le noyau de notre couple, et on cherchait alors à faire quelque chose qui nous permette de travailler ensemble. Notre magasin local de savons faits-main favori à Capitol Hill (à Seattle), venait juste de fermer ses portes. C’était vraiment très triste : il était tenu par une personne qui vendait ses savons juste devant sa boutique et qui les fabriquait à l’arrière… Cela nous a inspiré et on s’est dit “Hé, ça pourrait être nous !”. Nous l’avions vu derrière son comptoir et avions une vague idée de la fabrication du savon. On a alors commencé à chercher des recettes de savons à faire soi-même dans des livres, et on a complètement accroché ! Lorsqu’on a commencé à expérimenter de nouvelles recettes avec différents ingrédients, j’ai eu un énorme coup de cœur sur un savon à l’argile que je venais juste de faire. Il était tellement incroyable que j’en étais à me dire “Oh mon Dieu, ce savon à changé ma vie !”. Bon, avec du recul, je pense que c’était surtout une prémonition que quelque chose d’incroyable était sur le point d’arriver... Puis Julia a eu la même expérience. Ça a été la naissance des savons auxquels nous ajoutions de l’argile, cet ingrédient naturel qui fait la peau toute douce ! 

J’ai appris qu’au tout début, Julia vendait ses savons uniquement sur Etsy et qu’elle a rapidement été dépassée par le succès. Comment expliquez-vous qu’autant de gens aient adhéré aussi rapidement ?  

C’était une question de timing. Il y a 10 ans, les savons sur Etsy avaient un succès incroyable. Il y avait beaucoup de créativité, et des tas de nouveaux ingrédients cools et intéressants. On s’est alors assurés que notre créativité ne se trouverait pas uniquement dans nos produits mais aussi dans nos photos, dans une esthétique globale, qui nous permette de vraiment nous démarquer. Pour nous, un soin ne doit pas “juste” être efficace (même si évidemment, c’est important). Ce qu’il te fait ressentir quand tu l’utilises est tout autant important. Tout ce que l’on a toujours voulu au fond, c’est offrir une expérience globale pour booster l’humeur des gens et illuminer leur routine, pas seulement leur peau. L'esthétique simple et aérée d’Herbivore, c’est ce qui nous a différencié des autres marques présentes sur Etsy. Nous souhaitions aussi prouver que les produits naturels pouvaient être beaux et luxueux. Et d’ailleurs, qu’ils devraient devenir un standard, une normalité : après tout, ils ont les mêmes bénéfices que leurs homologues synthétiques, mais sans les inconvénients. Et même plus !

“ Si vous avez une voix, utilisez-la. Si vous avez une marque, utilisez-la. Si vous avez un statut de célébrité, utilisez-le. Nous pouvons tous amorcer le changement, mais ça ne fonctionne vraiment que lorsqu’on s’unit tous.”
Derrière les packagings colorés et ultra-instragrammables Herbivore, se cache un véritable combat social et environnemental. Était-ce une évidence dès le départ ? 

Lorsqu’on a commencé l’aventure Herbivore, je me souviens me rendre chez un grossiste en flacons à Seattle et réaliser “Quoi ?! C’est à ce point facile d’avoir des bouteilles en verre au lieu de celles en plastique ?”. Elles étaient un peu plus chères oui, mais la différence n’était pas si énorme et surtout, elles étaient bien mieux recyclables. Les déchets plastiques sont un gros problème dans le secteur de la beauté, et on a toujours fait de notre mieux pour l’éviter. Maintenant que notre marque s’est beaucoup développée, on peut tirer parti de nos fournisseurs d’emballage et leur demander d’innover pour un futur plus écolo. Nous visons désormais l'élimination complète des bouchons en plastique vierge d’ici 2022. Enfin, nous avons toujours été très attentifs par rapport aux ingrédients : nous nous assurons que chaque fournisseur suive nos guidelines autour de la durabilité environnementale et éthique. Et nous avons toujours utilisé notre marque comme un moyen, une plateforme pour combattre l’injustice sociale. Lorsqu’on a commencé à faire cela, beaucoup nous ont dit de nous en tenir à la beauté et qu’on s’en fichait pas mal de savoir notre point de vue sur l’égalité, sur la planète... Mais franchement, ce n’est pas le moment d’être silencieux. Si vous avez une voix, utilisez-la. Si vous avez une marque, utilisez-la. Si vous avez un statut de célébrité, utilisez-le. Nous pouvons tous amorcer le changement, mais ça ne fonctionne vraiment que lorsqu’on s’unit tous. 

Bon, on sait que c’est une question compliquée mais… c’est quoi votre produit préféré ? 

C’est dur oui, mais mon soin préféré c’est la Lapis Facial Oil. Julia et moi formulons personnellement 95% des produits Herbivore et c’est celui dont je suis le plus fier. C’est aussi celui que j’aime le plus utiliser. Cette huile a une couleur bleue-encre très profonde grâce à une haute concentration en camomille bleue, une plante venue du Maroc et qui est reconnue pour ses propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires. Extrait de l’huile d’olive, le squalane est l’huile végétale principale dans la formule et possède une texture incroyable, soyeuse… c’est la plus luxueuse. Enfin, son parfum est l’alliance subtile de la camomille bleue et de la fleur de jasmin sambac d’Hawaii. Et j’adore sa généreuse bouteille en verre, elle en jette dans la salle de bain ! 

Et enfin le meilleur conseil beauté qu’on vous ait jamais donné ? 

Tiens-toi droit·e et lave ton visage ! Non... plus sérieusement, en tant que garçon, je n’ai pas reçu beaucoup de conseils beauté (pourtant j’aurais adoré !). Et je sais que ce n’est pas ce que voudriez entendre ou lire alors, soyons sérieux : la peau a besoin de régularité et de cohérence, essayez de vous approprier une véritable routine et de la garder la plus minimale possible. Évitez aussi les produits qui font double-emploi, comme ceux qui ont des propriétés exfoliantes par exemple. Et si vous êtes en train de changer de routine, essayez d’incorporer vos nouveaux produits au fur-et-à-mesure pour éviter les sensibilités. Et évidemment… les produits naturels fonctionnent !

Vous avez aimé ce billet ? Alors vous devriez adorer “On a testé pour vous… les produits cultes Herbivore

Partager le billet