Pourquoi le démaquillage à l’eau micellaire n’est pas une si bonne habitude ?

L’eau micellaire, cette petite bouteille sosie d’une eau pure et vantée depuis des années comme étant un démaquillant révolutionnaire, ne possède en réalité pas une composition aussi transparente qu’elle laisse penser… Et il s’avère même, que son usage répété puisse, petit à petit, déséquilibrer notre peau. On vous en dit plus sur ce flacon et on vous explique comment huiles démaquillantes et gels nettoyants  peuvent radicalement changer votre peau.

L’eau micellaire, c’est quoi ?

 L’eau micellaire n’est pas si récente que ça, saviez-vous qu’elle avait même un siècle ? Descendante du démaquillant biphasé qui alliait eau et huile, l’eau micellaire s’inspire directement de celui-ci. Dans sa base aqueuse, on retrouve les fameuses micelles, des molécules composées justement d’huile et d’eau et qui, une fois sur la peau, s’attèlent à dissoudre les impuretés comme le maquillage, mais aussi les excès de sébum ou encore les particules de pollution… A la vue des cotons qui nous paraissent bien sales, nous voilà rassuré.e, on se dit que la peau est propre comme un sou-neuf !

Si l’eau micellaire plaît autant, c’est sans aucun doute parce qu’elle est rapide et simple à utiliser. Autre atout, les peaux mixtes à grasses l’adorent parce qu’elle ne laisse aucun film gras. Quant aux peaux normales à sèches (et/ou sensibles), celles-ci sont malheureusement dupées par les nombreux discours qui clament que sa tolérance est optimale. Surtout pour celles qui craignent l’utilisation de l’eau pendant le démaquillage…

Très rapidement, l’eau micellaire trouve ses adeptes dans le milieu du spectacle et de la mode : les maquilleurs professionnels sans cesse pressés par le temps, l’adoptent pour sa rapidité d’utilisation. Quelques cotons suffisent pour obtenir une nouvelle toile prête à être maquillée ! La presse féminine finira elle aussi, par s’approprier la fameuse bouteille. On connaît la suite : l’eau micellaire se trouve partout, même en parapharmacie. Quoi de plus rassurant ?

double nettoyage tata harper

Pourquoi l’eau micellaire n’est pas une bonne solution 

Le hic, c’est que l’eau micellaire reste avant tout un détergent. Pour éliminer les impuretés, on y retrouve quasi-systématiquement des tensioactifs synthétiques comme les PEG, ou encore des sulfates, voire de l’alcool et du parfum. Non seulement la peau, ne peut pas sur le long terme apprécier ce cocktail agressif, mais en plus, ce type d’actif constitue aussi un vrai souci écologique de par sa composition, mais aussi du fait qu’on utilise forcément une eau micellaire avec des cotons.

 A cause de ses nombreux ingrédients astringents et agressifs, n’importe quelle nature de peau voit sa barrière cutanée se fragiliser. Sauf que lorsque ce bouclier est altéré, la peau ne retient plus bien son eau et finit par se déshydrater. On observe alors par effet domino, des sensibilités qui se traduisent par des rougeurs, des tiraillements, des sensations d’échauffement…

Ne nettoyant en réalité qu’en surface et ne nécessitant selon les marques pas de rinçage à l’eau, l’eau micellaire peut aussi engendrer imperfections et points noirs. On peut également observer une peau moins lisse, voire granuleuse puisque des microkystes peuvent s’installer.

Ainsi, si nous n’avions que 2 conseils à vous donner : réservez votre eau micellaire à des situations exceptionnelles (on a tout de même le droit d’avoir la flemme de se démaquiller !). Et comme il ne nous viendrait pas à l’idée de faire notre vaisselle sans ensuite la rincer, faites-en de même avec votre peau. N’oubliez pas si vous utilisez celle-ci, de la rincer !

double nettoyage oh my cream skincare

Le double nettoyage, l’alternative de démaquillage idéale à l’eau micellaire

Parce que la mention « double » peut nous donner l’impression que cette technique est fastidieuse, on vous rassure, il n’en est rien, surtout au vu des bénéfices gagnés. Cette technique en deux temps venue tout droit d’Asie débute à l’aide d’une huile ou d’un baume démaquillant utilisée sur peau sèche et qu’on va ensuite rincer… avant d’enchaîner avec un gel ou un lait nettoyant (à rincer également), selon son type de peau.

Le double nettoyage permet de venir vraiment déloger en profondeur toutes les impuretés, même celles qui ne se voient pas. Non seulement on évite les cotons, mais en plus, chaque type de peau y trouve des bénéfices non-négligeables. Les peaux normales à sèches et/ou sensibles préservent leur barrière cutanée et voient leurs sensibilités diminuer contrairement à l’eau micellaire qui perpétuait ce cercle vicieux. Pour les peaux mixtes à grasses, on observe une régulation de la production de sébum, liée en partie au fait que la peau ne se sentant pas agressée, va avoir tendance à en produire moins. 

Voici quelques suggestions de produits à adopter selon votre type de peau :

  • Pour une peau sèche : l’huile démaquillante nourrissante et le nettoyant rafraîchissant de Tata Harper
  • Pour une peau normale à sèche : Huile Démaquillante et l’Emulsion Nettoyante Oh My Cream Skincare
  • Pour une peau très sensible : l’huile démaquillante délicate et le nettoyant doux hydratant Camellia & Rose de Pai Skincare
  • Pour une peau mixte à grasse : le baume démaquillant et la Gelée Nettoyante Oh My Cream skincare

 

 

Vous voilà désormais incollable sur l’eau micellaire et surtout, prêt.e à adopter un double nettoyage quotidien et adapté à vos besoins ! Vous aviez d’autres produits en tête ? Ils peuvent évidemment aussi vous correspondre. N’hésitez donc pas si vous avez des questions à nous envoyer un petit mot à l’adresse consultation@ohmycream.com afin que nos Coach Beauté puissent vous aider !